Ian Rankin et John Rebus

Publié le par Miss Charity

Ian Rankin et John Rebus

"Les Écossais n'oublient jamais rien. C'est un fardeau et un don."

Cela faisait un moment que j'avais envie de découvrir le héros de Ian Rankin, l'inspecteur écossais John Rebus. C'est chose faite avec Le carnet noir. Il s'agit du cinquième volume de la série, les quatre premiers étant indisponibles pour le moment, mais cela n'est pas du tout gênant pour la lecture. Je pense qu'il s'agit d'un problème momentané de droit car ceux-là sont édités en Livre de Poche tandis que le reste est en Folio Policier. Pour connaître l'ordre des volumes, vous pouvez voir cela sur la fiche wikipédia de l'auteur.

Et j'ai eu un gros coup de cœur pour ce personnage. Cela tombe bien, car j'étais en manque d'idole policière, en attendant le prochain Craig Johnson avec le sherif Walt Longmire ou le prochain Harry Hole avec Jo Nesbo, et que j'ai fait le deuil de Wallander... John Rebus fait partie de ces personnages qu'on adore retrouver dans une série policière, comme un vieux pote. Bien entendu, c'est un fort caractère, un caractère de cochon même, allié à une ténacité de pitbull.

Un type en sang qui échoue dans une boucherie ; un collègue qui se fait défoncer le crâne à la sortie d'un restaurant et une vieille affaire d'incendie mêlant la pègre locale qui refait surface : John Rebus a fort à faire, sans compter que sa copine l'a foutu à la porte, et qu'il doit vivre dans l'appartement qu'il loue à des étudiants, avec son frère, revenu de tôle il y a peu... L'intrigue de ce Carnet noir est très bien ficelée, c'est un plaisir de lecture du début à la fin. J'ai hâte de me plonger dans le John Rebus suivant, Causes Mortelles, déjà sur ma PAL, qui me procurera une bouffée d'air frais au milieu de la rentrée littéraire de janvier.

-> Le carnet noir (The black book), Ian Rankin, traduit de l'anglais (Écosse) par Michèle et Frédéric Witta, Folio Policier, 9.70€.

-> Site de l'éditeur.

-> Site de Ian Rankin.