Le livre de Catherine, Karen Cushman, École des Loisirs

Publié le par Miss Charity

" Il y a eu une pendaison à Riverford, aujourd'hui. Je suis de nouveau punie à cause de mon insolence, alors je n'ai pas eu le droit d'y aller. J'ai presque quatorze ans et je n'ai encore jamais vu de pendaison ! Ma vie est sinistre."

Catherine a treize ans et elle est la fille du seigneur Rollo. En cette année 1290 elle décide d'écrire son journal intime. D'un caractère bien trempé, qui n'a rien à envier à la princesse Mérida du film d'animation Rebelle, Catherine décrit sa vie et ses contemporains, souvent de manière assez caustique.

" Le père Hun est venu déjeuner après la messe. Il a des furoncles partout et a prié ma chère mère de bien vouloir l'aider. Pour tester mes connaissances en médecine, elle m'a demandé ce que je lui conseillerais. Je lui ai conseillé de se soigner avec de la sauce de laurier et de se baigner de temps à autre, mais, à mon avis, le meilleur remède serait qu'il aille se jeter dans la rivière."

Elle n'aime ni les travaux ménagers ni la couture, et essaie par tous les moyens de faire échouer les tentatives de son père à la marier à un seigneur bien né.

Les lecteurs / lectrices adolescent(e)s de ce roman ne deviendront pas des spécialistes de l'époque médiévale, le contexte historique restant juste un prétexte (à mes yeux) dans ce roman. Mais Le livre de Catherine s'inscrit dans la même lignée "féministe" que Miss Charity (incoutournable Miss Charity !!!), Calpurnia et le Journal d' Auroreautres titres publiés par l'Ecole des Loisirs, et c'est déjà pas si mal !

-> Le livre de Catherine, Karen Kushman, Ecole des Loisirs, à partir de 12 ans, 11,20€.

-> site de l'éditeur.

-> Thèmes : Moyen-Âge, émancipation, humour.

A nouveau les leçons d'élégance. Il est impossible de faire tout ce qu'une dame est censée faire sans se mettre la corde autour du cou. Une femme doit marcher en se tenant avec dignité et en regardant droit devant elle, les paupières baissées. Elle ne doit ni trotter, ni courir, ni regarder autour d'elle, ni rire, ni s'arrêter pour bavarder. Elle doit croiser les mains sous sa cape, tout en soulevant sa robe pour ne pas la salir, tout en cachant sa bouche si son sourire n'est pas très séduisant ou si elle a les dents jaunes. Une dame a besoin de six mains !
Elle ne doit pas paraître ni trop fière, ni trop humble, afin de ne pas laisser croire qu'elle est fière de son humilité. Elle ne doit ni trop parler, ni être silencieuse, afin de ne pas laisser croire qu'elle ne sait pas converser. Elle ne doit jamais être en colère, ni bouder, ni gronder, ni trop manger, ni trop boire, ni jurer. Pouces de Dieu ! Je vais courir à la grange pour sauter, péter et me curer les dents !

Le livre de Catherine, Karen Cushman, École des Loisirs

Publié dans Roulez jeunesse !

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :